VEILLE N°44

Les titres de la presse 

16 au 29 Octobre 2023


Rédacteurs : Carla Crambert, Côme Fradelin, Emilie Krezdorn, Josué Nuss-Schildknecht, Mickaël Sallent
 


International


1. Les pilotes de chasse ukrainiens ont commencé leur formation sur des F-16 en
Arizona


    L'armée de l'air américaine (U.S. States Air Force) a annoncé en milieu de semaine que les pilotes de chasse ukrainiens avaient commencé leur entraînement à bord de chasseurs F-16, en Arizona. Une douzaine de techniciens de maintenance devraient aussi être formés. Ce petit groupe de pilotes a commencé son entraînement aux côtés du 162ème escadron de la Garde nationale aérienne pour apprendre les fondamentaux du pilotage du F-16, et l'entraînement taillé sur mesure devrait durer plusieurs mois, a affirmé un porte-parole de l'armée de l'air américaine le lieutenant général Michael Loh en septembre dernier. La garde nationale aérienne est connue pour avoir déjà formé des pilotes étrangers provenant d'une dizaine de pays. Un entraînement traditionnel dure au moins 6 mois, avec de nombreux cours théoriques et sur simulateurs, en plus de cours d'anglais. L'entraînement de cette dizaine de pilotes devraient couvrir le combat air-air et air-sol pour permettre à l'armée ukrainienne de remplir ses objectifs. Cependant, l'administration Biden n'a pour le moment pas encore formellement annoncé l'envoi de chasseurs F-16 en Ukraine.


2. Les Etats-Unis ripostent contre des bases en Syrie liées à l'Iran


    Le Pentagone a annoncé avoir frappé deux bases situées en Syrie qu'ils soupçonnent être liées et financées par le Corps des gardiens de la révolution islamique et d'autres groupes iraniens. Cette riposte fait suite à une série d'attaques contre les troupes américaines stationnées en Syrie et en Irak et menées par ces groupes terroristes. Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a affirmé que ces frappes n'étaient pas liées à la situation en Israël et à Gaza, tout en rappelant que les Etats-Unis se tenaient prêt à intervenir dans la région pour garantir une paix globale. Le Président Biden a par ailleurs affirmé dans une conférence de presse que ces frappes n'avaient aucun lien avec Israël, et a menacé l'ayatollah Khomeni d'une réponse ferme si d'autres attaques venaient à survenir contre les troupes américaines.


3. L'avenir des Éléments français au Sénégal se précise


    Décidée depuis plusieurs mois, la baisse des effectifs des Éléments français au Sénégal (EFS) est en cours. A court terme, la France envisagerait de réduire les effectifs de ses troupes stationnées au Sénégal de moitié, passant d’environ 400 à 200 soldats. En parallèle, les EFS, commandés par le général Étienne du Peyroux, réfléchiraient au lancement de nouveaux programmes « en cogestion » avec les armées sénégalaises, comme souhaité par le Président français Emmanuel Macron le 27 février 2023, lors de l'annonce d'une nouvelle organisation du dispositif militaire français en Afrique. Les autorités françaises aimeraient également lancer davantage de programmes de formations d’armées partenaires dispensés par les EFS, dont les Forces armées du Sénégal (FAS). Alors que l’accompagnement des FAS par les EFS existe déjà, les forces françaises souhaitent élargir cette collaboration à de nouveaux domaines tels que l’imagerie satellitaire.

    De son côté, le patron de la gendarmerie sénégalaise, le général Moussa Fall, a insisté pour que les forces françaises prolongent leur collaboration avec les FAS dans le domaine de l’assistance à la lutte contre les groupes djihadiste, en poursuivant la formation des Escadrons de surveillance et d’intervention (ESI) de gendarmes sénégalais déployés à la frontière sénégalo-malienne.



4. Qui est Mike Johnson, le nouveau speaker républicain de la Chambre des
représentants ?


    Trois semaines après l’éviction de Kevin McCarthy de son poste de speaker, les élus républicains de la Chambre des représentants viennent finalement d’élire Mike Johnson, figure conservatrice du Parti dont l’élection peut témoigner d’un virage assez radical. Sur les questions de politique intérieure comme le vote du budget qui servira à éviter un shutdown du gouvernement fédéral le 17 novembre, mais aussi de politiques internationales sur les 106 milliards de dollars promis à l’Ukraine aujourd'hui remis en question, ou encore sur une intervention en Israël, la tâche qui incombe à ce représentant de la Louisiane est monumentale. 

    S’il n’est pas membre du Freedom Caucus, un rassemblement des élus américains situé à l’extrême-droite de l’aile républicaine à la Chambre, Johnson reste un élu conservateur. En effet, celui-ci a participé à la contestation des élections présidentielles de 2020, a voté contre la destitution et la condamnation de Donald Trump pour les événements du Capitole du 6 janvier 2021, est anti-avortement et anti-LGBT+, et a voté contre l’octroi de l’assistance à l’Ukraine. 

    L’élection de Johnson est une victoire importante de la tranche trumpiste du Grand Old Party (GOP), le Parti républicain, qui place un de ses proches alliés à un poste-clef avant la présidentielle de 2024. C'est également une victoire pour l’aile radicale du Parti républicain : la nomination du nouveau speaker semble être un signe de capitulation — au moins temporaire — de l’aile modérée des Républicains pour mettre fin au chaos qui régnait depuis trois semaines à la Chambre.
 

Guerre Israël-Hamas


5. Gaza: l'UE va ouvrir un couloir aérien humanitaire vers la bande de Gaza via
l'Egypte


    La présidente de la commission européenne, Ursula Von Der Leyen, a annoncé lundi 16 octobre que l’Europe allait ouvrir un couloir aérien humanitaire vers la bande de Gaza. Elle a déclaré que les habitants Palestiniens de Gaza ne pouvaient payer le prix de la barbarie du Hamas. Ce couloir aérien se fera via l’Egypte, le but premier de ce couloir est de faire parvenir à Gaza du matériel humanitaire. 

    Cette aide de l’Europe s’inscrit à la suite d’un avertissement de l’OMS qui exprimait que si Gaza ne recevait aucune aide dans les 24h, une réelle catastrophe aurait lieu, puisque Gaza est assiégée depuis l’attaque sanglante du Hamas. Les représailles d’Israël auront fait au moins 7000 morts à Gaza, dont une majorité de civils et des centaines d’enfants, selon les autorités locales, un chiffre corroboré par Philippe Lazzarikni, directeur de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens.

 

6. Israël suspend ses exportations d’équipements militaires vers la Colombie


    La Colombie et Israël nouent depuis plusieurs décennies déjà de fortes relations diplomatiques, notamment dans le domaine militaire. Israël a en effet fourni à son partenaire sud-américain des avions de combat Kfir, des fusils d’assaut Galil, des missiles antichars Spike et des missiles air-air Python, mais aussi des drones Hermes 900 et 450. Ce partenariat devait se poursuivre à travers la livraison du système d’artillerie ATMOS 2000 d’Elbit Systems, finalement choisi pour un montant d'environ 102 millions de dollars, à la place du CAESAr français. 

    Toutefois, Israël a dû suspendre ses livraisons d’équipements militaires à la Colombie, dans la mesure où le pays est actuellement en guerre contre le Hamas depuis le 7 octobre 2023. Depuis, les relations diplomatiques entre les deux pays sont tendues. Le président colombien, Gustavo Petro, a accusé l’ambassadeur israélien en Colombie, Gali Dagan, de n'avoir fait aucune allusion sur les attaques du Hamas lors de l'annonce de l'arrêt des livraisons. Par la suite, le ministre colombien des Affaires étrangères, Alvari Leyva, a exhorté l'ambassadeur israélien en Colombie de « s’excuser et partir », même s'il est par la suite revenu sur ses propos. Néanmoins, le 15 octobre, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Lior Haiat, a fait savoir que Margarita Manjarrez, l’ambassadrice colombienne en Israël, avait été convoquée suite aux « déclarations hostiles et antisémites » de M. Petro, accusé « d’exprimer son soutien aux atrocités commises par les terroristes du Hamas, d’alimenter l’antisémitisme, de faire du tort aux représentants de l’État d’Israël et de menacer la paix de la communauté juive en Colombie ». En réponse, Israël a décidé de suspendre toute exportation future de matériels militaires et sécuritaires vers la Colombie. 

    Ces tensions diplomatiques devraient avoir des conséquences de plus long terme, notamment dans le domaine de la lutte antiterroriste. Les nombreux exercices d'entraînement que les armées des deux pays réalisaient conjointement se voient donc compromis.

 

7. Guerre Israël-Hamas : ce qu’il faut savoir sur le « Tonnerre », le navire envoyé
par Macron pour aider les hôpitaux à Gaza


    Lors de son discours au Caire, le mercredi 25 octobre, le Président de la République a annoncé le déploiement du Tonnerre dans la Méditerranée orientale, au plus près de la bande de Gaza. Le Tonnerre est l'un des trois porte-hélicoptères amphibie de la Marine nationale française aux côtés du Mistral et du Dixmude, et a été mis en service en 2007. Le Tonnerre, transformé en bâteau-hôpital de 69 lits et disposant de 2 blocs opératoires, est chargé par le chef de l'Etat de venir "soutenir les hôpitaux" de la bande de Gaza en transportant des médicaments et un soutien logistique. Accompagné de plusieurs bateaux d'escortes, le Tonnerre a quitté le port de Toulon ce mercredi. Le Tonnerre qui possède également un hangar capable d'accueillir 16 hélicoptères et de nombreux chalands de débarquement devrait également permettre une évacuation des blessés depuis les ports gazaouis.
 

 


Association Panthéon-Sorbonne Sécurité Défense (P1SD)

PANTHÉON-SORBONNE SÉCURITÉ-DÉFENSE

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

12 Place du Panthéon

75005 Paris

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.